l'Archipel de Molène    

         
 
Molène au cœur du Parc Naturel Marin d'Iroise (Merci à Virginie Gervois - Agence des aires marines protégées - pour texte & photos)
 

Premier parc marin créé en France, le Parc naturel marin d’Iroise s’étend sur 3500 km², sur l’espace marin compris entre l’île de Sein, Ouessant et les limites de la mer territoriale.
Véritable trésor de mer, l’Iroise abrite de nombreuses espèces d’oiseaux et de mammifères marins. C’est aussi une zone de multiples activités avec de forts enjeux socio-économiques. Phares, épaves et savoir-faire témoignent de la forte culture maritime de l’Iroise.
Les finalités du Parc naturel marin d’Iroise sont de mieux connaître le milieu marin, de le protéger et de développer durablement les activités dépendantes de la mer.
Pour atteindre ces objectifs, le Parc naturel marin associe à la décision tous les acteurs locaux : pêcheurs professionnels et de loisir, plaisanciers, scientifiques, associations environnementales, services de l’Etat et élus locaux, qui siègent au sein du conseil de gestion, instance de gouvernance du Parc. Un modèle de fonctionnement participatif qui fait l’originalité du Parc naturel marin d’Iroise. 

Des décisions qui se concrétisent sur le terrain par l’intervention de l’équipe du Parc naturel marin d’Iroise, composée d’une vingtaine d’agents mis à disposition par l’Agence des aires marines protégées.

(Photo :
Yannis Turpin / Agence des aires marines protégées)

L’équipe est présente sur deux sites : le Conquet (siège du Parc) et l’île Tristan à Douarnenez (antenne sud du Parc)
En mer ou sur l’estran, les agents du Parc sont engagés dans des actions pour mieux connaître le milieu : cartographie des champs d’algues molénais, recensement des oiseaux hivernants, suivi télémétrique des phoques gris… Ils font des suivis du milieu marin notamment dans le domaine de la qualité de l’eau, mais aussi des activités comme les embarquements sur les bateaux de pêche. Ils participent à des actions de soutien au développement durable des activités à l’image de la mise en place d’un label « Ormeaux de Molène » ou l’étude d’impact du peigne norvégien, outil récoltant qui agit par arrachage, sur les champs d’algues de l’archipel de Molène.
Le Parc naturel marin est également engagé dans un travail de valorisation du patrimoine culturel maritime (phares, épaves,…). Il soutient et participe à des projets muséographiques (Sémaphore de Molène) et éditoriaux. Il réalise des expositions, organise des conférences.
Il mène des actions de sensibilisation et d’éducation du milieu marin à destination du grand public mais aussi du public scolaire avec les ateliers pédagogiques « Les p’tits mousses  de l’Iroise ». 

Voir le site Web : www.parc-marin-iroise.fr

 (Photo : Sébastien Brégeon / Agence des aires marines protégées)

   

Présentation de l'archipel
 
 

A la période glacière, l'archipel de Molène était une gigantesque presqu'île de près de 300Km², qui était soudée au continent par une partie basse du Conquet vers la pointe Saint-Mathieu.
A la fonte des glaciers, une élévation des eaux transforma cette presqu'île en une douzaine d'îlots !       
      
Molène est l’île la plus importante de l’archipel du même nom qui comprend 9 îlots principaux (Bannec, Balanec, Molène, Triélen, L’île aux Chrétiens, Quéménès, Litiry, Morgol, Béniguet) et 9 îlots annexés aux précédents, portant souvent le nom de Lédénès, c'est-à-dire « extension de l’île ou l’île adjacente » rattachée par basse mer et séparée à marée haute (Lédénès Vraz, Lédénès Vihan, Lédénès Bannec…) (La table d'orientation prés de l'embarcadère vous aidera à repérer ces îlots..)

Cet archipel est constitué par les parties culminantes d’un plateau sous-marin qui n’a été séparé du continent que lors des dernières époques pélagiques. Il date de l’arrivée des premiers Bretons en Armorique. Sa submersion fut lente au début du Quaternaire. En dehors de quelques rochers qui les parsèment, ces îles n’ont que quelques mètres au dessus du niveau des plus hautes mers, mis à part Molène dont le point culminant est à 26 mètres.
         Lors des grandes marées, certaines de ces îles sont parfois reliées entre elles par de larges estrans. Par exemple tous les ans a lieu l
a marche entre Triélen et Molène, soit 2Km d’estran !

Les 7 principales îles de l’archipel ne sont pas bien grandes :

Dimension des îles :

Litiry : 700m sur 60 mètres

Balanec : 700m sur 500m

Bannec : 800m sur 300m

Triélen : 1000m sur 300m

Quéménès : 1300m sur 400m

Molène : 1200m sur 800m

Béniguet : 2300m sur 500m

   

Faites votre choix pour découvrir plus de détails sur une des îles de l'Archipel
(Vignettes vues aériennes : Julien Ogor)
Balanec Bannec Béniguet
Litiry - Morgol Quéménès Trielen


l'Archipel de Molène - Frédéric Le Mouillour

 

Découvrez l'Archipel de Molène autrement !

Frédéric Le Bousse, pêcheur professionnel molènais, vous propose «Molène Évasion», une superbe façon de découvrir l'archipel de Molène, à bord de sa vedette, le Narwhal, un bateau rapide de douze places.
Il emmène ainsi les passagers à la découverte de l'espace marin de l'archipel, de l'île de Béniguet à l'île de Bannec. Il présente l'histoire et la géographie de ces sites, avec un voyage au pied de l'un des phares mythiques de la zone.

Il fait aussi office de taxi Le Conquet-Molène.

Contact / Réservations tél.06.71.88.74.21
Contact par mail

Site Internet : Molène Evasion

   

 

 

 

 

 

 

Plan du site Molene.fr