Barr Avel. Définir les règles & les objectifs...

barrAvel rencontre audrey begue170318 min

Ce samedi 17 Mars, le bureau de Barr Avel Molenez a eu l’opportunité de rencontrer Audrey Begue,...

chargée d'étude pour le projet de recherche économie, sociale et solidaire dans les îles de Ponant. Ce fut l’occasion pour nous de discuter avec elle sur l’historique de l’association, son fonctionnement, les partenariats que nous avons, l’impact que l’association et de notre action sur la vie à Molène et enfin nous avons fini sur un petit diagnostic personnel sur l’association. Un moment très agréable où nous avons pu discuter de la vie sur une ile comme Molène avec ses plaisirs, ses faiblesses mais surtout ce qui nous lie et nous attache à ce petit bout de paradis en pleine mer d’Iroise.

C’est l’occasion pour nous d’écrire cet article afin de présenter plus en détail les points que nous avons abordés.

Tout d’abord ceux qui ne connaissent pas tout à fait ou pas du tout, l’association a été créé en 2006 sous le nom de Jeunesse Molénaise dans le but d’organiser principalement des évènements et des sorties pour les enfants de l’île. Par la suite, l’association s’est vu confier plusieurs évènements durant l’été comme le tournoi de foot qui était organisé par le passé par l’Amicale Molénaise. Dans un but de rassembler le maximum de personnes autour de l’association, les responsables de l’époque on fait le choix de changer de nom. Ainsi Jeunesse Molénaise est devenu Barr Avel Molenez en 2013. Et depuis, Barr Avel a continué le travail de la Jeunesse en proposant toujours des évènements tout au long de l’été, comme le bal du 14 Juillet et le tournoi de foot inter-commerces.

Aujourd’hui l’association fonctionne grâce à une équipe de bénévoles. Elle est composée d’un bureau avec Vincent Podeur comme Président, Angélique Seité en tant que trésorière et Enora Le Hir comme secrétaire et chargée de la communication. Puis on retrouve également Nolwenn Rocher, Jean-Phlippe André et Benoit Michel de Roissy qui font partie du conseil.
Sans oublier bien sûr l’ensemble des bénévoles qui nous aident tout au long de l’été et qui sans eux, il serait impossible de continuer l’aventure.

Ensuite Audrey nous a demandé comment fonctionnait l’association, avec des partenariats, des dons, des financements... L’association fonctionne aujourd’hui essentiellement des recettes qu’elle réalise lors de ces évènements. Elle peut néanmoins compter sur la générosité des molénais, des associations de l’île et des commerces de Molène et de Brest qui à travers leurs adhésions ou leurs dons permettent de soutenir notre action avec le financement des ecocups ou du feu d’artifice.

Enfin nous avons évoqué les questions de la retombée de l’association sur l’île. Pour notre part, nous estimons que l’association a des retombées positives. Elle permet de proposer des évènements ludiques, festifs et culturels sur le mois de juillet et d’aout. Cela permet de dynamiser et permettre aux habitants et aux gens en vacances sur l’île de se rencontrer, de se retrouver et de partager un bon moment. L’association a pour objectif de rassembler et nous arrivons à le faire depuis plusieurs années.
Concernant les retombés économiques, il est évident que proposer des évènements, permet d’attirer plus de monde sur l’ile et donc cela est bénéfique également pour les commerces.
Ainsi cela permet d’affirmer que notre impression sur l’association est très positive. Bien sûr tout n’est pas encore parfait, on pourrait améliorer notre activité culturelle ou sur l’environnement par exemple. Il pourrait également intéressant de renforcer la mutualisation entre les associations.
Nous espérons que cette dynamique perdurera dans le bon sens et l’ensemble de l’équipe a déjà hâte à la saison 2018.